Vous êtes ici: Accueil / Économie / La Transition Energétique et Ecologique concerne-t-elle les communes?
La Transition Energétique et Ecologique concerne-t-elle les communes?

La Transition Energétique et Ecologique concerne-t-elle les communes?

La Transition Énergétique et Écologique, est le nom donné à une nouvelle politique de l’énergie qui préserve l’état de la planète, ses ressources et son climat. Ses enjeux sont de 3 ordres:

  • Un enjeu mondial: il faut réduire les émissions de CO2 pour lutter contre le réchauffement climatique et les phénomènes météorologiques trop violents. Ces points font aujourd’hui l’unanimité dans la communauté scientifique.
  • Un enjeu national: notre facture concernant les importations de produits pétroliers se monte à près de 70 Milliards d’euros, soit à peu près l’équivalent de notre déficit commercial. Si nous économisons 30 Mds, pour les redépenser en intelligence et matériels pour les économies d’énergie, ce sont environ 1million d’emplois qui peuvent être créés en France
  • Un enjeu local: plus de 2/3 de cette énergie est utilisée pour le chauffage des logements et bureaux, ainsi que pour le transport. Cela concerne donc chaque individu dans sa vie quotidienne. Mais il faut bien le reconnaitre, en tant qu’individu nous sommes un peu perdus, car diviser la consommation d’énergie de son logement par 2 ou 3, à confort équivalent, c’est une véritable gageure, il faut non seulement faire une isolation thermique, mais revoir le système de chauffade et la régulation, voire aussi changer nos habitudes. Et c’est là que doit intervenir la Municipalité. Son rôle doit être celui d’un catalyseur d’actions:
    • d’abord sensibiliser la population à ces enjeux, faire un diagnostic de la ville, bâtiments publics et privés, et réfléchir à un plan d’actions avec l’ensemble des acteurs
    • Ensuite être exemplaire: c’est à dire réaliser elle même ces changements dans ses propres bâtiments, et rendre publics tant le coût de l’opération que les montants économisés
    • Puis vérifier qu’il y a, sur la commune ou dans environnement proche, des artisans qualifiés,. Ce sont en effet de nouvelles techniques pas forcément connues. Si ce n’est pas le cas, agir avec la chambre de commerce et de l’artisanat, pour former ou pour essayer d’attirer de nouveaux artisans.
    • Faire se rencontrer, les propriétaires, les experts techniques indépendants (ADEME*), les fabricants de matériels, les artisans et les acteurs financiers privés (banques) et publics (réseau POSIT’IF**), mis en place sur l’ile de France. Tout ceci peut se faire en organisant un ou deux forums par ans.
    • Éventuellement mettre en place des incitations financières

Comme on le voit, ce n’est pas un problème financier pour la commune, c’est surtout une volonté de s’attaquer à un problème dont les enjeux concernent tout le monde. Il faut donc surtout une volonté affirmée et retrousser ses manches. De nombreuses communes se sont engagées dans cette voie. Pour notre liste, il s’agira de lancer une telle action dès la première année de la mandature.

Et bien évidemment il faut aussi agir sur les transports (se reporter à notre programme)

* ADEME : Agence pour l’Environnement et la Maîtrise de l’Energie   **POSIT’IF: société d’économie mixte lancée par le Conseil Régional de l’lle de France pour jouer le rôle de « tiers financeur »

3 commentaires

  1. Dans le même chapitre des dispositifs d’aide, le programme « j’éco-rénove, j’éco-nomise » , avec des outils pour les particuliers, les professionnels et les collectivités locales :

    http://renovation-info-service.gouv.fr/espace-collectivites-locales

    Sujet effectivement complexe, et qui mériterait un « guichet spécialisé » à la mairie (ou à l’intercommunalité..) pour guider et faire connaître les options. Une commune aisée qui privilégie l’habitat individuel, peu efficace en énergie, se doit d’être exemplaire dans ce domaine.

  2. Rénovation thermique

    Sujet majeur aujourd’hui où chaque citoyen, propriétaire ou locataire d’une maison individuelle ou en copropriété cherche à réduire sa facture énergétique en faisant des économies d’énergie. Le site informatique d’une ville telle que Chatou se doit de faire connaître à ses citoyens les dispositifs en vigueur ou les mettre en relation avec les organismes pouvant les conseiller et les aider dans leurs démarches de rénovation.

    Le dispositif des certificats d’économie d’énergie (C2E) est un dispositif peu connu et qui permet des aides non négligeables lors de travaux de rénovation thermique. Il est de plus cumulable avec d’autres aides (crédit d’impôts, éco-prêt à taux zéro et dernières aides gouvernementales du plan « j’éco-rénove, j’économise »).
    Nulle trace sur le site de notre ville d’une rubrique pouvant faciliter la marche à suivre avant de se lancer dans ce type de travaux !

    • Oui, c’est vrai. Dans la rénovation thermique, la technique est complexe, le montage financier n’est pas très simple non plus. C’est pour cela que nous voulons organiser des journées de rencontre dans lesquelles chacun pourra rencontrer des experts pour l’aider à monter son projet

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Scroll To Top