Vous êtes ici: Accueil / Carnet de Campagne / Je vous trouve très beau
Je vous trouve très beau

Je vous trouve très beau

J’ai raté la première distribution au marché. J’étais au forum des métiers au lycée Alain pour présenter mon métier. Pas un grand succès, peu de jeunes pour parler des métiers de la finance. Dans le fonds c’est rassurant.

Débriefing sur  ces premiers marchés.

Premier marché, premiers émois, appréhension aussi ! On n’a pas beaucoup de temps la semaine alors, le week-end, les tracts, c’est comme le marketing direct pendant que l’on prépare le dîner.

Le retour est bon, les gens s’arrêtent, ils posent des questions, s’intéressent. Ils encouragent, commentent le tract, critiquent aussi. Chatou, c’est aussi cela, des gens très souvent courtois, plutôt ouverts. Un, deux, grognons persiflent : « Vous n’avez pas honte ? »

On a beau chercher, on ne trouve pas pourquoi et le temps de trouver une répondre judicieuse, les grognons ont disparu à l’autre bout du marché.

Une phrase retenue au hasard « vous êtes courageux ! ». J’aurais préféré « on vous trouve très beau ».

Tout compte fait, cela en dit long sur le paysage politique Catovien, irréversible, intemporel, un long fleuve tranquille. Cela peut continuer longtemps, longtemps.

Plus que du courage, il faut avoir la foi, une conviction, celle que Chatou peut devenir une ville exemplaire, résolument moderne, un « role model ». Chatou a de nombreux atouts : un environnement protégé, une localisation enviée (proche de Paris, de la Défense, de Rueil), avec une ligne de RER qui traverse tout Paris en 20 minutes.

Pour le RER, c’était vrai il y a 20 ans. Pour le reste, rien n’a vraiment changé.

Chatou continue de profiter d’avantages considérables mais elle pourrait tellement mieux faire en termes d’éveil culturel, de respect de l’environnement, de partage entre quartiers, d’aménagement urbain.

« Vous êtes courageux ».

Fut un temps, j’aurais préféré « on vous trouve très beau », mais le courage, il en faudra pour transcender un ancien régime en démocratie participative.

 

Autres billets en voie d’écriture

4 commentaires

  1. Retour sur la journée des droits des femmes

    Notre société évolue vraiment lentement et le sort qu’elle réserve aux femmes est toujours déconcertant et insoutenable.

    74,2 % des catoviennes déclarent avoir une activité professionnelle. Mais pourquoi parce qu’on est femme faudrait-il accepter, comme employée, d’être payée 10 % de moins que les hommes, et 30 % de moins en tant que cadres (voir les chiffres de 2009 publiés par l’INSEE concernant Chatou )?

    L’écart des pensions à l’âge de la retraite atteint des sommets de l’ordre de 40 %. Cela est bien évidemment le résultat de carrières plus heurtées où l’inactivité, l’invalidité, les horaires décalés et un chômage plus important sont souvent des étapes incontournables de la vie au féminin.

    Il est temps que ces discriminations cessent et qu’en matière de droit les choses soient parfaitement équilibrées et qu’UNE soit pleinement reconnue l’égale de l’UN.

    S’atteler au règlement du dossier de l’égalité homme/femme dans tous les secteurs de la vie (professionnelle et autres) est autrement plus urgent que de divaguer et colporter des rumeurs et peurs contre la théorie du genre.

  2. Monsieur Grison,
    Si vous êtes l’auteur de cet article, je souhaite indiquer à quel point votre premier paragraphe est ridicule. Est-il « rassurant » selon vous de constater « peu de jeunes pour parler des métiers de la finance » ?
    Vous pensez peut-être attirer des électeurs en tapant sur les financiers et faire croire que vous êtes éloigné de ces sujets bien sales.
    30 ans dans l’énergie dites-vous: voilà bien un secteur qui n’existerait pas sans la finance, qui permet de développer et d’investir dans des infrastructures de distribution de l’énergie. Sans finance, c’est à la bougie que vous pourriez écrire votre programme.
    Sans finance, pas de tracts, d’imprimeur. Pas d’emprunt pour développer Chatou. Votre programme ne dit rien sur la dette, elle est une des plus élevée par habitant par comparaison avec nos voisins.

    Et votre projet de téléphérique, vous allez le financer comment ? avec des dons ?

  3. Bonjour, je vous ai vu ce matin en haut de Chatou pour distribuer des tracts mais franchement un bon face à face serait plus intéressant 🙂

  4. Romuald Lycéen Chatou

    En plus des distributions de tracts, ce que j’aimerai c’est que vous proposiez un vrai débat publique avec le maire actuel et les autres équipes de droite, au moins on pourrait voir qui se dégonflerai, qui aurait le cran d’apporter des solutions, qui sera capable de sortir du lot car aujourd’hui les débats sont uniquement nationaux mais en ce qui me concerne…les promesses n’intéressent personne et les actes on ne les voit pas (perso remuer de la terre pour faire un parking et un parc,on a vu mieux ). La balle est dans votre camps ! Avez internet tout change non ?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Scroll To Top