Vous êtes ici: Accueil / Transports et Déplacements / Des vélibs à Chatou !
Des vélibs à Chatou !

Des vélibs à Chatou !

 

Un rapide coup d’œil sur les vélos garés autour de la gare pourrait laisser croire que le vélo à conquis la ville de Chatou. D’où l’idée de certains de demander la mise en place d’un système de type Vélib. Un regard attentif donne un tableau pourtant bien différent :

 

  • Les quelques accroche-vélos installés ailleurs restent souvent vides.
  • Les trop rares pistes cyclables sont peu empruntées.
  • La voiture reste de loin le mode de déplacement préféré, même pour de tout petits trajets

 

Que peut-on en conclure ?

D’abord que le trafic de vélo est essentiellement pendulaire, c’est-à-dire orienté vers la gare le matin et retour en périphérie le soir. Ce n’est donc pas très adapté au libre-service qui suppose des flux répartis ou alors des coûts de gestion important pour ré-équilibrer le stock dans les stations.

Ensuite que le développement de la mobilité à vélo (dont les avantages sanitaires et environnementaux ne sont plus à démontrer) reste à faire. Cela suppose une politique volontariste dont les bases pourraient être :

  • La sécurisation des accroche-vélos que cela soit par de la vidéo surveillance, ou des attaches électroniques ou autre moyen approprié.
  • Une mise en œuvre de vraies pistes cyclables continues et sécurisées
  • La multiplication des parkings à vélo dans la ville, y compris dans les entreprises
  • Aménagement du pole gare pour permettre de doubler la capacité d’accueil de vélos tout en gardant une proximité avec le train, sans oublier un aspect esthétique
  • Le développement de différents systèmes de gestion : location courte ou longue durée de différentes gammes de vélos (simples ou électriques), contrat d’entretien, points de réparation, aménagement de local vélos dans les résidences.
  • Des campagnes de communication, en particulier en direction des jeunes, confortées par un comportement exemplaire des élus.

Alors, vite mettons nous tous ensemble pour inventer une ville douce à vivre dans laquelle le vélo retrouverait sa grande place de petite reine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Scroll To Top